Les fromages en Suède

Les fromages en Suède

Niveau bouffe, s’il y a bien un truc qui m’a manqué cette année, c’est bien les fromages (Normandie RPZ). Pas que les fromages d’ici soient mauvais, je dirais même qu’ils sont plutôt bon. En fait ce qu’il manque c’est la diversité. Et la qualité. Ou plutôt l’accessibilité….Oui car si t’as de l’argent tu peux avoir un peu tous les fromages, tu peux trouver une fromagerie d’import dans chaque ville mais les prix sont plus que prohibitifs. Avec mon budget, et bien que je n’achète jamais de viande ou de poisson, je ne peux même pas me permettre de me faire plaisir sur le fromage. Même un pauvre clacoss crayeux devient un produit de luxe, un comble.

Il faut donc se rattraper sur les fromages locaux, et là c’est le drame, il n’y a aucune variété.

En gros en magasin tu vas avoir seulement 5 ou 6 fromages (si on exclut les fromages induss’ genre feta ou mozzarella). J’ai fait une croix sur les fromages de chêvre, ça n’existe pas, tout simplement. Au mieux tu trouveras une ridicule bûche président à 8€, exit les salades de chêvre chaud… Du coup tout est au lait de vache, et essentiellement à pâte dure.

On a d’abord l’Hushållsost, qu’on peut traduire par « fromage de maison », et qui porte bien son nom puisque c’est un fromage basique, qu’on achète en cylindre d’un ou deux kilo. Les meilleurs s’approcheront difficilement du goût d’un Port-salut, mais il a pas vraiment de goût, il ne vieillit que 60 jours. C’est le fromage le plus consommé en suède : 15 000 tonnes par an, la recette date du début du XXème siècle.

Ensuite on a le Herrgårdsost “le fromage du manoir”. Plus vieux (18ème siècle), plus affiné (12 a 24 mois), il a été créé pour copier l’emmental suisse mais il est beaucoup plus mou.

Il y a aussi le Grevé, qui a été copié d’un fromage Norvégien, le “Jarlsberg” (qui est l’un des plus important fromage importé aux USA) lui même copié sur l’emmental. Celui là est plein de trou, affiné une dizaine de mois et il a un petit goût de noisette, c’est mon préféré du lot.

Enfin on a le Prästost, “le fromage du prêtre”, qui, comme son nom l’indique était à l’origine un fromage fait par les prêtres. C’est un des plus vieux (genre 16ème siècle) et aussi l’un des plus fort. Il est granuleux et salé, et il peut même carrément puer au bout d’un moment. Comme ils ont pas trop peur des mélanges, parfois ils l’affinent (12 mois) au whisky ou a la vodka. Je suis pas un grand fan, le gout de base est déjà bien.

Là c’est vraiment le quatuor de tête, après il y a plein de déclinaisons régionales (comme le Västerbottensost,) et d’autres qui sortent du lot (comme le Bondost et les produits de ferme).

Forcément, il y a pas de tradition du plateau de fromage, on le mange au Fika (j’en parlerais), en sandwich ou sur le pain sec Knäckebröd, à n’importe quelle heure. Immanquablement, le fromage est accompagné du “Osthyvel”, LE couteau à fromage (qui est plutôt un économe), une vrai fierté nationale. Mais tu serais bien embêté pour couper ton camembert avec ça…

A côté de ça ils vouent un culte au Brie, pourtant d’une qualité innommable, dur et plâtreux, mais que tu trouves partout. Les différentes vagues de migrants ont aussi ramené un fromage spécial : le Halloumi. Alors là faut absolument googler ça, c’est dur et caoutchouteux et ça a la particularité de ne pas fondre : ça se mange grillé au barbecue, c’est bizarre mais excellent.

Enfin, ils adorent les fromages en tube, à tous les goûts : Saumon, Bacon, homard, chorizo, piment… C’est pas forcément mauvais, mais de là à dire que c’est du fromage…

ig

Leave a Comment

Name (required)
Email (required)
Comment (required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>