L’extrême-droite en Suède

L’extrême-droite en Suède

Allez aujourd’hui, et pour rester dans l’actualité, on parle extrême-droite suédoise (youhou !). Et oui, la Suède a beau être un pays en avance niveau démocratie et droits sociaux, on a ici aussi une bonne poussée de nazillons.

Le parti d’extrême-droite s’appelle Sverigedemokraterna (SD), en français Démocrates de Suède. Créé en 1988, avec pour slogan « Sécurité et tradition », il ressemble en tout point à notre FN, donc je vous refait pas le tableau. Depuis quelques années, le SD enregistre des résultats toujours plus fort. En 2010 par exemple, ils entrent pour la première fois au parlement national avec 20 sièges (sur 350). En 2014, ils en obtiennent 50.

Bref, grosse claque pour le modèle Suèdois, qui tenait jusque là sur un équilibre “centriste” très particulier et difficilement comparable à notre paysage politique. Les experts en politique appellent ça la “middle way”, idéalement un capitalisme modéré avec un État qui veille à ce que ses fruits profitent à la population (faites le lien avec l’esprit “Lagom” que j’évoquais dans le billet sur la communication). Résultat : des Suèdois qui ont une confiance sans borne dans leur gouvernement. Il y a pas mal de taxes mais comme c’est redistribué intelligemment (éducation, santé et autres aides sociales), les gens n’y vont pas à reculons. D’ailleurs, quand nos leviers de campagnes sont “sécurité, chômage, immigration”, en Suède c’est “éducation, droits des femmes, santé”. Oui mais…

Tout ça marchait très bien dans une petite société à la culture unique (je vous rappelle que la Suède compte à peine 10 millions d’habitants). Mais dans les années 90 il y a un tournant. Déjà parce que le pays s’ouvre à l’international (c’est très récent donc). Aussi parce que commence à l’époque un énorme effort d’accueil de réfugiés (qui se poursuit encore aujourd’hui). Et tout ça coïncide avec une crise économique et une grosse poussée de néonazisme qui profite du courant “c’était mieux avant”. Et voilà un bon terreau pour créer un parti populiste comme le SD.

C’est assez tabou et compliqué de parler politique dans un pays comme la Suède. Je peux quand même dire que j’ai bien senti le poids et la crainte des Suèdois quant à la monté de ce parti aux racines nazis.
Par exemple tout récemment, il y a eu une attaque dans une école Suèdoise. Un mec a débarqué déguisé en Dark Vador, avec un katana, et a sabré trois personnes. Ou encore, dans mon propre bled, les nazillons du coin ont hissé un drapeau nazi dans l’école primaire. Bien sur, les deux écoles accueillaient plutôt des gamins issus de l’immigration… Comme quoi la connerie a pas de frontières.

C’est un peu complexe et j’ai fait des raccourcis énormes pour rendre ça digeste, j’essaierais de développer un peu avec un billet sur les migrants, je met des liens très vite pour ceux qui veulent en savoir plus. En illustration je met une photo emblématique de ma ville, une femme qui balance un bon coup de sac lors d’une manifestation de néo-nazis en 1985. Ils ont voulu en faire une statue mais le projet a été bloqué, car ça aurait “incité à la violence”. Mouai… dommage ;-)

Leave a Comment

Name (required)
Email (required)
Comment (required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>