Sélection Livres et BD : #02 Contes

Sélection Livres et BD : #02 Contes

Pour cette deuxième sélection je me suis penché sur un thème que j’aime particulièrement : celui des contes. C’est tellement vaste comme sujet que sélectionner seulement 8 livres, on pourrait dire que ça n’a pas de sens, il y a tant de titres formidables qui pourrait se placer dans ce « top »… Fait que je rappelle que c’est une sélection très subjective : on y retrouve des grands classiques (Grimm, Perreault, Caroll, Poe…) et aussi des petits nouveaux qui continuent à tisser des récits autour des codes et thèmes du conte. N’hésitez pas à m’en suggérer d’autres !


 

fiche-contes


contes-de-grimm

Contes de Grimm” par les Frères Grimm, adaptés par Philipp Pullman, édité chez Gallimard

Je ne me voyais pas commencer cette sélection sans les Frères Grimm tant ces auteurs du XIXème ont œuvré à donner de la visibilité aux contes populaires européen. Bien sur, on connait milles adaptations de ces récits ( thx Disney !), mais celle-ci est vraiment chouette.  Elle est faite par Philipp Pullman – l’immense auteur de “A la croisée des mondes” – et illustrée par Shaun Taun, l’incroyable dessinateur derrière la BD « Là où vont nos pères ». La plume gagne en modernité, l’édition est magnifique et les 5O contes sélectionnés par ce recueil passent du grand classique au fables plus confidentielles.

interieur-mechant

A l’intérieur des méchants” de Clotilde Perrin, édite chez Seuil

Coup de cœur absolu pour ce livre “pop-up” format géant . Trois grands méchants classiques (Le Loup, l’Ogre et la Sorcière) sont présentés, on peut les déshabiller pour voir ce qu’ils cachent sous leurs vêtements ou dans leurs ventres !  C’est beau, c’est bien foutu, et il y a une double page d’infos sur chacun des grands méchants présentés.

bois-dormait

Le bois dormait” par Rebecca Dautremer, édité chez Sarbacane

Quand Rebecca Dautremer décide de réinventer un conte classique, elle ne fait pas les choses à moitié. La narration est presque absente et c’est bien à travers ses fantastiques dessins qu’on va essayer de rapiécer l’histoire de ce monde figé. L’album est beau, j’aurais eu envie d’en enlever chaque page pour les mettre sur les murs.

Pour les amateurs de ce genre de belles images, foncez voir son travail sur Alice au Pays des Merveilles ou sur la Bible, c’est très impressionnant.

benjamin-lacombe-et-les-contes-macabres-de-poe

Contes MacabresAllan Poe (auteur), Baudelaire (traducteur), Benjamin Lacombe (Illustrateur) édité chez Soleil

Parce que les contes restent une matière vivante, je ne voulais pas qu’il y ait dans cette liste que des références issues d’anciens folkores. Pour moi, l’auteur moderne qui a indéniablement apporté un renouveau dans l’histoire des contes, c’est Edgar Allan Poe. Ses contes macabres sont à la fois incontournables et dérangeants, chacun créant une ambiance particulière et sale. Lovecraft, Tolkien, Conan Doyle ont tous eu un oeil sur son oeuvre. Baudelaire en a fait une traduction impérissable.Un recueil est sorti il y a quelques années, formidablement illustré par Benjamin Lacombe.

papillons

« Madame Butterfly » ou « Les amants papillons » par Benjamin Lacombe, édité chez Albin Michel

L’adaptation d’un conte traditionnel chinois, “La Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai”, une histoire d’amour impossible et maudite. Un gros bout de la culture chinoise, formidablement bien illustré par Benjamin Lacombe.

paipol

L’objet en lui même est impressionnant : le livre n’est ni broché ni collé et se déplie en un accordéon de 6 mètres de long. D’un côté l’histoire illustrée de façon traditionnelle, de l’autre un kakémono géant de dessins à l’encre. Le récit existe aussi en albums grands formats et petits formats traditionnels, par le même auteur, avec des illustrations toutes aussi belles.

collection

Collection “Les p’tits classiques” par Charles Perreault, Frères Grimm et cie… édité chez Auzou

Des adaptations de contes classiques à destination des enfants, superbement illustrées et ridiculement peu chères. On a presque tous les grands classiques qui sont là, dans des petits volumes souples et colorés de bonne finition, moi j’adore ! S’il y a quelques titres qui sont un peu moins bon niveau dessin, d’autres équilibrent l’ensemble par la qualité de leurs illustrations. “Pinocchio” ou la “Princesse au petit pois” sont magnifiques et parfaits pour être lu avec des enfants.

fables

Fables” de Bill Willingham (Scénariste) & Mark Buckingham (Dessinateur), édité chez Urban Comics

Pour les adultes mordus de contes, la série de comics Fables vaut le détour. Le pitch est assez simple : les fables ont été délogées de leur univers imaginaire par un ennemi puissant et inconnu. Réfugiés clandestins dans un quartier de New-York, des personnages comme Blanche-Neige, le Prince charmant, Barbe bleue, les Trois petits cochons ou encore Pinocchio, essayent de trouver leur place dans le monde des communs.
J’ai aimé le mélange des genres : l’univers est résolument fantastique, mais on verse aussi dans le polar et l’aventure, car on suit le personnage du Grand Méchant Loup qui pour faire pénitence est devenu shérif et ne doit pas se retransformer en Loup.

Surtout, l’univers est incroyablement cohérent : on a des contes de toutes les cultures (contes des Milles et une nuit, Scandinaves, Slaves…) qui participent intelligemment à la construction de l’intrigue. Ça donne le goût d’aller voir les contes originaux.  Je trouve que le dessin est un peu simpliste, mais le scénario tient vraiment la route ! Pour les fans, TellTales (qui a produit les jeux vidéos Walking Dead) a réalisé une adaptation en jeu vidéo narratif, excellent, beau et avec une OST de qualité.


Enfin, des livres inspirés du contes, il y en a la pelle. Je ne présente plus « Alice au Pays des Merveilles » de Lewis Caroll ou le conte musical d’Emilie Jolie. Les contes du monde sont aussi très intéressants dans leurs sujets et leurs morales, même si la narration suit parfois des codes biens différents des nôtres. C’est toujours une galère d’en trouver de bons recueils.  Il y a bien sûr les « Mille et une nuit » pour les contes d’orient, mais des qu’on passe aux cultures slaves, bretonnes ou nordiques, c’est bien plus compliqué. Si vous avez des titres je suis preneur !

 

 

 

Leave a Comment

Name (required)
Email (required)
Comment (required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>